L’Egypte va dévoiler en direct, à la télé, un sarcophage vieux de 3 000 ans

Spread the love

L’Egypte antique se dévoile de nouveau au monde. Et cette fois, de la manière la plus inédite. Au travers d’une émission de télévision diffusée en direct, l’Egypte va ouvrir pour la première fois un sarcophage qui pourrait contenir des trésors inespérés.

C’est la chaîne de télévision Discovery Channel qui aura ce privilège. Et encore plus son animateur vedette, Josh Gates, dont l‘émission « Expedition Unknown » ouvrira en direct un sarcophage vieux de 3 000 ans. Date de diffusion de ce show inédit, le dimanche 7 avril.

Pour l’heure, aucune indication de ce que pourrait contenir cette tombe en calcaire située sur un site découvert il y a peu. Ce site, lui aussi tenu secret, renferme toutefois une quarantaine de tombes dont la plupart sont encore inexplorées. Il y a toutefois de fortes chances que l’exploration, qui se fera en présence de l’égyptologue et ancien ministre égyptien Zahi Hawass et de Mostafa Waziri, secrétaire général du Conseil suprême des antiquités égyptiennes, débouche sur la découverte d’artefacts et de reliques, a confié l’animateur à la radio américaine WBUR.

Pays à forte économie touristique, l’Egypte a fait de l’exploration et de l’exposition de ses trésors antiques un gage de développement de son tourisme. En témoigne l’exposition de 150 objets du tombeau de Toutankhamon – le plus célèbre des pharaons égyptiens – passée par les Etats-Unis et qui se déroule actuellement à Paris, et ce, jusqu’au 15 septembre.

Si cette politique renfloue un tant soit peu les caisses du gouvernement égyptien déprimées par l‘étranglement du tourisme par les attaques djihadistes ou encore la chute de la production pétrolière ainsi que la baisse de la fréquentation du Canal de Suez, elle ne fait pas toujours l’unanimité. Certains, notamment sur les réseaux sociaux, regrettent une « profanation » des divinités de l’Egypte antique, mais surtout de son histoire. Ils dressent notamment un parallèle avec le pillage des trésors de l’Afrique durant la colonisation.