L’Egypte bientôt dotée de 20 avions de combat russes

Spread the love

L’Egypte renforce sa force de frappe. D’ici 2020 à 2021, le pays d’Afrique du Nord devrait entrer en possession de 20 avions de combat dont le coût global est estimé à 2 milliards de dollars. Prestataire de cette commande, la Russie.

C’est en fin 2018 que l’Egypte et le géant de l’Europe de l’Est ont conclu l’accord portant sur ces avions de chasse de marque Sukhoï Su-35, à la pointe de la technologie comme s’en vantent les entreprises russes du secteur de la défense. Ils détiendraient, en effet, une multitude de fonctionnalités dont un radar AESA Irbis-E, « et sont capables de porter huit tonnes d’armements divers sur 12 points d’emport ».

Si pour la Russie, il s’agit d’un contrat juteux, pour l’Egypte, il est surtout question de faire face aux nombreux défis sécuritaires dont la menace djihadiste de même que les conflits frontaliers. Le Caire renforce ainsi sa position parmi les plus grands acheteurs d’armes en Afrique. Entre 2015 et 2018, par exemple, les contrats d’armement avec la France se chiffraient à 6,8 milliards de dollars.

Toutefois, cette course à l’armement de l’Egypte est vue d’un mauvais œil par les défenseurs des droits de l’homme qui ne cessent de pointer un régime autoritaire et dictatorial. Les ONG ont notamment accusé des pays occidentaux comme la France de soutenir le régime du président Abdel Fattah Al-Sissi, alors que ce dernier et son régime se rendent couramment auteurs de violation et d’abus des droits humains.